Parcours professionnel

Dans les divers établissements scolaires où j’ai  travaillé,  j’ai insufflé ma passion du théâtre et des pédagogies créatives et bienveillantes. Ainsi, j’ai animé pendant vingt ans des ateliers théâtre avec les élèves et des sessions de  théâtre interactif pour réfléchir à la parentalité.

J’ai initié et participé à de nombreux dispositifs pluridisciplinaires qui mobilisaient les intelligences multiples. Cela m’a valu d’être détachée pour une année en tant qu’animatrice de pratiques théâtrales au lycée expérimental de St Nazaire.

Les modalités de la communication non violente  se sont avérées être des outils formidables dans la gestion  quotidienne des conflits, inhérents à toute communauté humaine. Dans ce parcours haut en couleurs,  je  me suis forgée  une   posture éducative  basée sur une intelligence émotionnelle telle que la définit D Goleman : «  Capacité de se motiver et de persévérer malgré l’adversité et les frustrations; le contrôle de ses impulsions et la capacité de différer une satisfaction; la capacité de réguler son humeur et d’empêcher la détresse d’altérer ses facultés de raisonnement; l’empathie; l’espoir ». J’ajouterai des compétences psychoaffectives (accepter de se remettre en cause, savoir s’adapter,  (se)faire confiance, se laisser attendrir, savoir  travailler en équipe et développer sa créativité   pour trouver  des réponses parfois  inédites à des situations particulières.)

C’est ainsi que je me suis activement engagée dans la coconstruction de  parcours individualisés de formation, dans l’accompagnement éducatif personnalisé des élèves souffrant de  handicaps sociaux, physiques ou psychiques et dans la cocréation de projets éducatifs d’envergure européenne avec des lycéens ( participation à plusieurs reprises à un  festival de théâtre lycéen  international, coélaboration avec des élèves  de projets d’échanges scolaires à leur initiative  avec le Danemark  et la Bulgarie.)

 

Éclairer la pratique par de la théorie

Au gré de ce parcours j’ai éprouvé  le besoin de m’engager dans diverses formations continues (analyse des pratiques, communication non violente, groupe de recherche action sur l’autorité, formation de formateurs éducation nationale, discipline positive)  afin  de me constituer   une   caisse à outils pour  clarifier  et partager  mon expérience et mon ressenti.

Ce goût prononcé pour allier la théorie à la pratique n’est pas nouveau!

Mon cursus universitaire commence   par des études  de psychologie. Je me passionne pour la psychologie génétique et ses applications en éducation.

Ainsi  dès 1988 j’envisage de faire un doctorat sur la place de l’affectivité dans les mécanismes d’apprentissage. Néanmoins, dotée d’un esprit très pratico pratique, je veux auparavant goûter au terrain.

Entrée à l École Normale e St Brieuc  en 1989 je serais institutrice pendant quelques années. Cependant, je me sens plus éducatrice qu’enseignante. J’aime accompagner les bruissements d’âme, les bouillonnements de vie au gré de ce qui émerge sans anticiper, sans savoir avant les concernés ce qui est bon pour eux.

Je passe le concours de Conseillère Principale d’Education en 1993 et je commence un métier passionnant : j’apprends à vivre ensemble à des jeunes du collège au lycée. Pour se faire je développe des ateliers théâtre  pour apprendre à  se connaitre, à échanger, à s’apprécier, à construire ensemble des projets et in fine à développer une empathie naturelle qui permet de prendre soin  les uns des autres.

Cette pratique d’une dizaine d’années fera l’objet en 2005 d’une maîtrise en Sciences de l’Éducation avec un mémoire sur les vertus éducatives des activités périscolaires.

En 2003 je découvre les fonctions de personnel de direction en Collège. Ce poste d’Adjointe me laisse entrevoir l’urgence de mettre en place un accompagnement professionnel des enseignants.

Dans cette optique, en 2011, un congé formation me permet de partir à Québec commencer un doctorat en évaluation et administration en éducation avec un projet de recherche sur la réforme de l’évaluation des enseignants. Au cours de ce séjour, je découvre    l’éducation biocentrique  et « j’en tombe en amour »: c’est le paradigme  éducatif dont je rêve depuis 25 ans!

Je renonce à mon doctorat que je transforme en master 2. Les résultats de ma recherche intitulée  la réforme de l’évaluation des enseignants en France : quelques pistes pour sortir de l’impasse  mettent en évidence   la nécessité de transformer  un projet d’ évaluation inadapté  en un projet d’accompagnement des enseignants. Inspirée par les pratiques québécoises, je propose de passer d’une obligation de résultats à une obligation de compétences. Cela nécessite de développer  un management participatif et des pratiques d’autoévaluation ou de co-évaluation, encore  assez peu répandues en France : Les faire connaître pourrait être  mon prochain challenge!

 

En 2012 je rentre en France,  pour me former à Nantes et devenir professeure de biodanza  et  formatrice en éducation biocentrique . Je valide   cette formation en 2014   par un mémoire intitulé « L’éducation biocentrique au service de la loi de refondation pour l’école. Une nouvelle posture pour améliorer le climat scolaire et accompagner les enseignants dans la gestion des conflits. ».  Ayant repris mes fonctions de CPE en parallèle de cette formation,  je mets en œuvre  cet enseignement et je vois ma pratique professionnelle changer très sensiblement.

 

Installée en région parisienne depuis septembre 2014, je prends une disponibilité sans solde et je  travaille à la construction d’une offre de formation aux savoirs être en relation éducative  dont le fil conducteur se résume par  l’acronyme AVEC : Accompagner Valoriser Enthousiasmer Collaborer.

 

Je vais reprendre  pour un temps des fonctions d’administration en éducation. Pendant quelques mois je  remplace la directrice du service éducation de la mairie d’Issy les Moulineaux. Puis je suis  en charge de la gestion  administrative et financière d’un centre de  formation à la créativité pour les entreprises. C’est l’occasion de me former à des techniques de créativité pour favoriser la recherche d’idées en intelligence collective, de construire  un projet d’animation d’une séquence de réflexion participative sur le sens de l’école et de coanimer  un séminaire de formation à des  pédagogies créatives et bienveillantes. Le retour enthousiaste des participants m’impose une évidence : l’heure est venue pour moi de partager les fruits de mon parcours.

Mouvements Dans’Emble naît en juin 2015.